Fonte des semis

Fonte des semis

Maladie causée pas divers champignons microscopiques présents dans le sol ou les graines et affectant les racines ou le collet* des plantules. De nombreuses plantes peuvent être concernées : Brassicacées (chou, giroflée, moutarde, radis,…), Cucurbitacées (concombres, melons, courges, potirons,…), Solanacées (tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre,…), salades diverses, haricots, etc. Les champignons, qui peuvent persister de longues années dans le sol, développent des filaments à l’intérieur comme à l’extérieur des plantes hôtes au moment de la germination.

*point de jonction entre les racines et la tige, situé en général au niveau du sol

 

Dégâts : destruction parfois très importante des jeunes plantes par taches (foyers d’infestation).

Prévention :

  • au potager, respecter une rotation.
  • Semer dans des conditions de température et d’humidité favorables
  • Semer dans un mélange comportant 20% de terreau maison
  • Ajouter au substrat de semis, à volonté, du charbon de bois réduit en poudre
  • Éviter tout excès d’humidité dans les semis

Lutte directe :

Eviter de composter les plantes attaquées, afin de ne pas « recycler » les spores de champignons pathogènes

Moyen de lutte :

1 – Prêle :

plante sans fleur commune dans les champs et au bord des chemins en sol humide. Sa haute teneur en silice, composé protecteur, la destine à la lutte contre les maladies des plantes (cloque du pêcher, mildiou, oïdium, pourriture grise, tavelure,…). On trouve de l’extrait de prêle chez les spécialistes du jardinage bio.

Utilisations

  • Contre les maladies cryptogamiques (causées par un champignon) du sol, fonte des semis par exemple, pulvériser sur le sol
  • Protection des plantes : traiter toutes les deux semaines

Préparation de la décoction : faire tremper 1 kg de plante fraîche ou 150g de plante sèche dans 10 litres d’eau pendant 24h, puis faire bouillir pendant 20mn. En pulvérisation, diluer 0,5 litre dans 10 litres d’eau.

2 – Charbon de bois :

Le charbon de bois, de par sa structure finement poreuse, est doté de propriétés absorbantes : il est capable de fixer, et donc de bloquer, certains micro-organismes et substances chimiques. Il peut se révéler utile contre les champignons du sol responsables de la fonte des semis.

Mode d’emploi : pulvériser finement du charbon de bois et l’incorporer aux substrats de semis à raison d’environ 15g/kg de terre ou 1,5 kg/m²