Que faire au jardin en août

Au potager

1 – Semez, en fin de mois, les choux de printemps ainsi que les laitues d’hiver à repiquer en octobre et, après le 15, les oignons blancs pour une récolte en avril/mai.

2 – Surveillez l’apparition éventuelle du ver et de la rouille sur les poireaux. Traitez si nécessaire ⇒ À partir du 10, couvrez-les avec un filet anti-insectes afin de les préserver de la mouche mineuse qui fait des dégâts considérables et dont les larves sont plus virulentes lors de la deuxième ponte. Vous le laisserez jusqu’à la moitié voire la fin octobre.

3 – Désherbez les rangs de légumes racines (carottes, betteraves rouges,…) ⇒ La plante cherchant la lumière, développe son feuillage au détriment de ses racines.

4 – Supprimez les feuilles faisant de l’ombre aux tomates en cours de mûrissement.

5 – Continuez de récolter les courgettes, cornichons, concombres, poirée, laitues,… et les pommes de terre dès que leurs parties aériennes sont jaunies et se couchent.

6 – Arrosez, si nécessaire, les potirons, cela les fera grossir avant la récolte ⇒ Évitez de mouiller le feuillage pour ne pas favoriser l’apparition de l’oïdium

Au verger

1 – Récoltez, encore vertes et fermes, les poires d’été et laissez-les mûrir quelques jours à l’intérieur avant de les consommer. Astuces : prenez-en une et faites-la basculer vers le haut ou tournez -la, si le pédoncule se détache facilement et reste sur le fruit, elle est bonne à cueillir sinon attendez quelques jours.

2 – Continuez la récolte des pommes, poires précoces et mûres. Cueillez-les le matin avant qu’elles ne soient chauffées par le soleil.

3 – Surveillez les attaques de cochenilles ⇒ Ce redoutable ravageur forme des manchons blancs pulvérulents sur les troncs et les branches. Traitez, si nécessaire, avec un produit utilisable en agriculture biologique.

4 – Supprimez toutes les pousses de framboisiers qui s’écartent de l’alignement. Cet arbuste se développe de façon anarchique en produisant des rejets (drageons) par le système racinaire ⇒ C’est de cette façon que l’espèce se renouvelle.

5 – Continuez de vérifier régulièrement les pièges à frelons et guêpes ⇒ Ces insectes sont à l’origine de nombreux dégâts.

6 – Après l’avoir débarrassé de ses parasites, aérez et lavez le local de conservation des fruits ⇒ Nettoyez soigneusement les étagères et les cageots

En agrément

1 – Divisez les œillets mignardises ⇒ Rajeunissez les touffes dont la base se dégarnit. Sortez-les de terre en passant les dents d’une petite fourche sous les racines. Saisissez-les pour les séparer en plusieurs éclats avec feuilles et racines. Replantez tous les 25 cm.

2 – En cas de sécheresse, surveillez les impatiens qui sont les premières à flétrir, il est alors nécessaire d’arroser ⇒ De préférence le soir (pas trop souvent mais abondamment) afin de limiter les pertes pas évaporation.

3 – Préparez le terrain pour les semis de pelouse ⇒ Éliminez les herbes indésirables, apportez un amendement spécifique puis retournez la terre afin de l’aérer et la rendre homogène. Ceci est à effectuer une quinzaine de jours avant les semis, le sol a ainsi le temps de se stabiliser.

4 – Évitez de tondre par temps sec, si le gazon n’est pas arrosé ⇒ Les racines des graminés pourraient prendre « un coup de chaud » irréversible.

5 – Sur les rosiers, supprimez les fleurs fanées et éliminez les boutons floraux secondaires ⇒ Pour obtenir de plus grosses fleurs.