en septembre

Au potager

1 – Semez les engrais verts sur les emplacements libres Ils améliorent et enrichissent la structure du sol et empêchent les herbes indésirables de s’installer. Vous les enfouirez pendant l’hiver.

2 – Semez, avant le 15, en pleine terre, en pépinière, les oignons blancs Dans un sol non fumé depuis au moins 1 an, ni après un engrais vert car ils redoutent l’azote.

3 – Récoltez, en fin de mois, toutes les tomates ⇒ Laissez-les mûrir sur un rebord de fenêtre ou dans des cagettes dont le fond est garni d’un papier absorbant.

4 – Luttez énergiquement contre les herbes adventices dont la croissance redouble de vigueur ce mois-ci ⇒ Évitez l’emploi d’herbicides qui affaiblissent les micro-organismes présents dans le sol, le désherbage à la main restant le meilleur.

5 – Triez les pommes de terre, puis stockez-les dans un endroit aéré afin d’éviter la pourriture Consommez les plus petites en premier, celles-ci se rident plus vite.

 

Au verger

1 – Récoltez encore les pommes, poires, pêches, prunes… et le raisin au fur et à mesure de vos besoins Pour le conserver, coupez les grappes en gardant un morceau de sarment d’environ 10 cm.

2 – Rajeunissez les pruniers âgés  Supprimez les branches sèchent en coupant au-dessus d’un œil ou d’un gourmand (rameau qui se développe verticalement à partir d’un œil à bois) ainsi que celles de l’intérieur de la ramure de façon qu’elles ne se gênent pas.

3 – Surveillez les attaques de moniliose qui se manifestent par l’apparition de taches noires ornées de cercles concentriques accompagnés ou non de pustules blanches ⇒ Éliminez les fruits atteints, brûlez-les ou jetez-les.

4 – Enlevez les herbes indésirables aux pieds des arbres fruitiers.

5 – Repérez les branches mortes ainsi que celles qui sont malingres ⇒ Afin de faciliter leur suppression quand in n’y aura plus de feuilles.

6 – Traitez, à la bouillie bordelaise, les pommiers, pêchers, abricotiers et cerisiers Dès que la récolte est terminée pour empêcher la venue de maladies avant l’hiver.

En agrément

1 – Semez le gazon dont le terrain a été préparé le mois dernier, la terre est encore chaude, ce qui favorisera une levée rapide et un bon enracinement avant l’hiver Répartissez les graines de manière très régulière et recouvrez-les légèrement avec un râteau.

2 – Scarifiez la pelouse déjà établie afin de la fortifier avant l’hiver Cette opération permet d’éliminer la mousse, les herbes sèches et d’aérer le sol.

3 – Cessez progressivement d’arroser toutes les plantes tubéreuse et bulbeuses : lis, capucines, arums, dahlias, bégonias… Les plantes ont besoin de beaucoup plus d’eau au printemps et en été qu’en automne.

4 – Vérifiez les attaches des dahlias, delphiniums et autres plantes exigeant un tuteurage ⇒ À cause du vent et des pluies d’automne.

5 – Taillez les haies de thuyas ⇒ De nouvelles pousses vont apparaître et combler les zones dégarnies ⇒ Gardez les déchets pour paillez les pieds, ce qui limitera les excès d’eau néfastes à ces conifères.