En octobre au jardin

en octobre

Au potager

1 – Plantez, en pleine terre, en place, les oignons blancs semés le mois dernier dès que leurs feuilles ont atteint 15 à 20 cm de haut (raccourcissez celles-ci ainsi que les racines à 1 cm du bulbille) de préférence sur une petite butte car ils n’aiment pas l’humidité ainsi que les laitues d’hiver semées à la même période ⇒ Ils seront à protéger en cas de grand froid.

2 – Récoltez les dernières betteraves, navets d’hiver Conservez-les dans une caisse avec du sable et stockez en cave ou dans un local hors-gel.

3 – Nettoyez les planches libres du potager C’est agréable à l’œil et efficace contre la prolifération des herbes indésirables.

4 – Dégagez le sol entre les rangs d’artichauts En prévision du buttage et de l’installation de la protection ultérieurs.

5 – Récoltez les haricots secs, écossez-les puis placez le tout dans un récipient à mettre au congélateur 2 à 3 semaines (afin de tuer les éventuelles larves de bruche) ⇒ Stockez ensuite en cave ou un local frais dans des bocaux où, pour éloigner tout risque, vous ajouterez 2 à 3 gousses d’ail.

6 – Semez les épinard d’hiver ⇒ À une exposition légèrement ombragée.

 En agrément

1 – Nettoyez les plates-bandes dès qu’elles se libèrent et prenez soin d’étiqueter les souches des vivaces Taillez légèrement la lavande afin d’avoir une plante au port ramifié et bien dense. Supprimez les feuilles et fleurs fanées, sarclez puis épandez du compost.

2 – Arrachez ce qui reste de plantes annuelles Au fur et à mesure qu’elles se fanent.

3 – Plantez les azalées et rhododendrons Arrosez généreusement les mottes et trous de plantation. Ces plantes ont besoin d’un maximum d’humidité pour bien reprendre.

4 – Multipliez les pivoines Déterrez la souche, divisez-la en veillant à ce que les éclats comportent 3 départs de tiges. Replantez, les yeux enterrés sous 5 cm de terre (au-delà, il risque de ne pas avoir de floraison).

5 – À la fin du mois, buttez le pied de tous les rosiers ⇒ Afin de protéger les point de greffe.

Au verger

1 – Récoltez tous les fruits mûrs ou qui achèveront leur maturation sous abri : pommes, poires, nèfles… Évitez d’entreposer dans le même local les pommes et poires avec d’autres fruits, elles accélèrent le le mûrissement des autres et altèrent leur conservation.

2 – Traitez préventivement contre la moniliose, à la bouillie bordelaise, les arbres à noyaux (pêchers, pruniers et cerisiers) juste après la chute des feuilles.

3 – Surveillez les écoulements de gomme sur les troncs ou branches de pruniers, ce sont les signes d’une attaque de moniliose Ce champignon peut provoquer un début de chancre,si des petites branches sont atteintes, coupez-les. Sur les troncs, il est inutiles d’intervenir, la maladie n’évoluera pas.

4 – Traitez les pêchers contre la cloque, à la bouillie bordelaise Quand les 2/3 des feuilles sont tombées.

5 – Commencez la récolte des kiwis, en fin de mois, et surtout avant le gel Cueillez le fruit, alorsqu’il est encore ferme, et laissez-le mûrir à la température constante de la pièce (inférieur à 10°). Sont duvet verdâtre passe alors au brun.

6 – Repérez les branches mortes ou celles qui déséquilibrent la ramure des vieux arbres fruitiers Dans quelques semaines, vous ne saurez plus qui étaient vivants ou secs.